fbpx

ETRETAT. L’association « Bien Vivre à Etretat » prépare une journée surprise pour ses adhérents.

Le Côte d'Albâtre
Le Côte d'Albâtre


Mercredi, avant de présenter le rapport moral, le président de l’association « Bien Vivre à Etretat » a rappelé que 2016 avait été une année importante dans la poursuite de l’oeuvre de Jean-Marie Bailly (président fondateur) en essayant de diversifier les manifestations.

Il a attiré l’attention qu’il devenait de plus en plus contraignant d’organiser des sorties du fait de l’exigence des autocaristes et du coût élevé de leurs prestations. Les principales destinations ayant déjà été effectuées, il n’est pas simple d’en découvrir de nouvelles, d’autant que plus on s’éloigne de la région, plus les prix sont élevés, aussi toutes les suggestions sont les bienvenues. Les repas partagés continuent à plaire ainsi que les sorties. Les cours informatiques ont été arrêtés au 30 juin. Il rappelle que depuis sa création, l’association n’a sollicité aucune subvention, ce qui lui permet de rester entièrement libre. Mme Miginiac et M. Viallon ont donné leur démission en tant qu’administrateurs au 31 décembre, mais restent membres de l’association. L’association aujourd’hui compte huit administrateurs. Le rapport financier dressé par Alain Sarrassat montre un solde positif mais néanmoins en baisse notamment en raison du coût des voyages. Les cotisations passent à 18 euros pour une personne et 25 euros pour un couple. Il est souligné qu’elles n’avaient pas été augmentées depuis quatre ans. Les deux rapports sont approuvés à l’unanimité. Puis le président annonce le programme et notamment une journée surprise gratuite, un concert avec le Brass Band en Seine, une sortie à Giverny, des cours de cuisine avec des recettes innovantes… sans oublier les repas partagés toujours appréciés.

Le Côte d’Albâtre

Partager